icone-XIXe

Bianchi : ingénieur opticien toulousain

Au cours du XIXe siècle, l’Histoire de Toulouse a été marquée par l’un de ses habitants, spécialiste de l’optique : Barthélémy-Urbain Bianchi (né à Montpellier en 1821 et mort à Paris 1898).

L’homme fut ingénieur-opticien et marqua son époque en mettant ses compétences au service de la science. Constructeurs d’instruments de physique, il a été récompensé à de multiples reprises et même nommé Chevalier de la Légion d’Honneur en 1862, puis officier en 1872. Parmi ses inventions, on compte un appareil pour la liquéfaction du protoxyde d’azote, un appareil pour la détermination de la densité des poudres de guerre, un appareil destiné à l’étude de la polarisation rotative, etc. Il a également participé aux perfectionnements des balances de précision.

La maison Bianchi, basé à Paris et à Toulouse, a remporté de nombreuses médailles d’or à divers expositions universelles, notamment à celle de 1855.

 

Graphomètre de Bianchi, pour mesurer des angles sur le plan Horizontal